Dimanche 12 avril 2020

Jesus' tomb opened for the first time in 500 years

Bonjour Saint Jo !

Comme vous avez pu le constater, hier, aucun message, aucunes nouvelles… « Oui mais c’est les vacances » ; « M. DEFONTAINE a dû oublier »…

Pas du tout ! Si hier je n’ai rien écrit c’est pour une raison simple :
Vendredi nous commémorions la mort du Christ et sa mise au tombeau. Imaginez la douleur de ses proches et de ses disciples ! Ils le suivent depuis 3 ans, ils sont surs qu’il est le sauveur et le voilà attrapé, condamné, crucifié, mis au tombeau.

Le samedi, le lendemain, dans leur vie tout n’est que silence. Peur, ténèbres et déception guette. C’est le règne de la mort qui s’octroie cette journée. Ils se terrent dans leur maison en s’interrogeant sur leur avenir. En plus c’est Shabbat, ils ne peuvent pas se rendre au chevet de Jésus puisqu’il faut s’occuper des soins du corps et qu’on n’a pas le droit de travailler pendant shabbat.

Mais le dimanche, aujourd’hui, dès le lever du soleil, Pierre et des femmes se rendent au tombeau. Il est vide. Et la révélation est faite de tout ce qui donne du sens à la foi chrétienne :

JESUS EST RESSUCITE !

En ce dimanche de Pâques où que nous fêtons habituellement en famille, nous pouvons avec joie et énergie choisir de vivre à l’avance cette « résurrection » qui sera la nôtre à ma fin du confinement. Nous pouvons nous consacrer à faire du bien autour de nous. Appeler nos ainés, notre famille éloignée, écrire un mail ou un message ceux à qui nous avons pardonné vendredi pour leur témoigner de cette renaissance.

Enfin, nous pouvons avec nos co-confinés partager un repas de fête en souvenir de la joie qu’on a en apprenant que c’est la Vie qui gagne et qu’après la mort rien n’est fini ! Avec les plus petits on peut aussi aller chercher des œufs dans la maison, dans le jardin, pour ressentir nous aussi la joie de trouver un trésor ou celle de voir nos enfants vivre cette découverte comme les disciples à l’annonce de la résurrection du Christ.

Je vous souhaite une belle fête de Pâques, méfiez-vous des indigestions de chocolat et n’oubliez pas le sport proposé par vos enseignants pour éviter les prises de poids !

A demain (sans faute !)

M. DEFONTAINE