Vendredi 17 avril 2020

Vendredi 17 avril 2020
 
Bonjour Saint Jo !
 
Comme beaucoup d’entre vous le savent, je suis aussi éducateur aux Apprentis d’Auteuil à Lisieux où ma mission première est d’accompagner à l’insertion et dans les démarches administratives les 18 jeunes mineurs étrangers et sans responsable légal sur le sol français.
 
Cette mission est une joie au quotidien dans ce qu’elle me permet de découvrir des autres. Je prends le temps de rencontrer chacun avec son histoire, de chercher à comprendre ce qui a pu le pousser à entreprendre un périple aussi fou pour arriver jusqu’à nous.
 
Cette année nous avons accueilli plusieurs nationalités au sein de la structure et entre autre un jeune issu du Bangladesh. Aujourd’hui est un jour spécial pour lui.
 
Le 17 avril 1971, le Bangladesh (« pays du Bengale » en bengali) proclame son indépendance et se sépare de la partie occidentale du Pakistan dont il est séparé par 2000 km. Le Bangladesh, très pauvre et très fertile mais perpétuellement sous la menace des crues fluviales et des cyclones est également menacé aujourd’hui par la montée du niveau des océans, du fait du réchauffement climatique.
 
Dans ce temps où la pollution se réduit du fait du ralentissement des productions massives, les contacts que ce jeune a avec ses proches restés au pays témoignent d’une bouffée d’oxygène !
Nous avons discuté des conditions de vie des habitants de son pays. Et ce fut édifiant !
 
Nous avons l’habitude de consommer beaucoup (trop ?) de ne pas réparer mais de remplacer dès que nous rencontrons une difficulté avec du matériel. Nos déchets, une fois ramassés par les éboueurs, nos anciens appareils, quand nous les mettons en déchetterie, sont centralisés puis envoyés dans des pays comme le Bangladesh où des hommes, des femmes, parfois même des enfants vont extraire les quelques grammes de ressources « rentables » à récupérer sans protection, sans soin pour eux-mêmes ou pour la planète. Nous fermons trop souvent les yeux sur cette réalité, il est temps de prendre nos responsabilités en réduisant nos déchets et en préservant notre monde et ses habitants.
 
Je vous invite aujourd’hui à regarder combien vous jetez, en emballages, en plastiques, en produits à usage unique (sauf les mouchoirs, là c’est à usage unique par pitié !!!) et à évaluer les quantités que vous pourriez éviter de jeter si vous choisissiez des produits réutilisables (lingettes démaquillantes réutilisables, serviette de table en tissu, éponges en silicone…).
 
Je vous souhaite une journée pleine de lucidité et vous invite à remercier pour cette pluie attendue qui sauve nos plantations, enchante les insectes et les oiseaux et rafraichit notre atmosphère !
 
A demain !
M. DEFONTAINE