Vendredi 27 mars 2020

https://scontent.fcdg2-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/91779979_518717972412610_641158447433252864_n.jpg?_nc_cat=108&_nc_sid=730e14&_nc_ohc=fmm-y91FDpMAX8vcgDU&_nc_ht=scontent.fcdg2-1.fna&oh=7a005036d9d700581f67c2774ea87346&oe=5EA4A012
Bonjour Saint Jo !
Aujourd’hui c’est la journée nationale du FROMAGE !!!
Je sais, par les temps qui courent c’est sans doute le cadet de vos soucis mais pour des normands, dans un terroir comme le notre, i était impensable de passer à côté !
Et puis, le fromage lui aussi il a passé des moments difficiles !
Il est issu du lait frais, mis à cailler puis moulé et mis en séchoir, sur une étagère dans une ambiance humide pendant de longues journées, semaines, de longs mois ! Alors côté confinement il en connait un rayon !
A l’école c’est un peu la même chose pour vous. Tout frais vous vous installez dans vos classes, en lieu et place de présure (qui permet au lait de devenir fromage) c’est l’instruction qu’on vous apporte et c’est vous qui faites mûrir tout ça pour donner du goût à la vie !
Pour parfaire votre recette, il ne faut jamais oublier le grain de sel qui révèle la saveur de chaque aliment. Ce grain de sel aujourd’hui je voudrais vous le présenter avec simplicité.
Nous sommes en carême, un temps de préparation de nos cœurs avant la révélation de l’Amour de Pâques.
C’est ce temps de confinement, ce temps d’attente qui donne toute la saveur à ce qu’il nous est donné de vivre plus tard.
Deux questions pour vous (ce n’est pas noté, rien à rendre, gardez vos réponses pour vous ou partagez les avec vos co-confinés) :
– Qu’est ce qui me manque le plus pendant mon « désert » de confinement ?
– Comment je souhaite vivre la retrouvaille avec ce qui manque tant aujourd’hui quand la rencontre sera de nouveau possible ?
C’est en regardant nos besoins et en préparant nos cœurs que nous serons sereins dans l’attente et heureux de notre parcours une fois cette épreuve achevée.
Force et courage aux soignants de tous les types, aux personnels d’entretien des locaux, aux personnes en contact quotidiennement avec d’autres. Pensons, prions à ceux qui commencent à voir apparaitre des symptômes et à ceux qui sont déjà diagnostiqués. Puissions-nous les soutenir de tout notre cœur pour qu’ils vivent ces moments difficiles en paix avec eux même.
Je vous souhaite une journée pleine de sourires et d’optimisme !
A demain !
M. DEFONTAINE